Une Étude Thématique De Britannicus De Jean Racine

Subscribe to access this work and thousands more
Jean Racine est un auteur classique, né en 1639, il était le fils d’un greffier de la Ferte-Milon. Orphelin à l’âge de trois ans, il fut recueilli par sa grand-mère paternelle (marie Desmoulins) après la mort de sa mère en 1641 et son père en 1643. Jean Racine, en 1649, est élevé parmi les « Solitaires » du couvent de port- Royal. 
Il confia son éducation à une institution sans égale au XVIIe siècle, les petites écoles du monastère de port – Royal. Ces écoles se distinguaient par la qualité et la « Modernité » de leur enseignement.
En effet elles proposaient l’étude du grec et du français quand les autres établissements notamment ceux des Jésuites, se bornaient à enseigner le latin à leurs élève. Elles favorisaient en outre l’étude des langues étrangères et la lecture de textes intégraux – et non pas seulement d’extraits comme c’était alors le cas dans la majorité des collèges.
Racine garda de cet enseignement une solide culture classique, et en particulier une bonne connaissance des tragiques grecs (Eschyle Sophoide et surtout Euripide), qui furent pour son théâtre des modèles et des sources d’inspiration.
Jeans Racine meurt à soixante ans, en manifestant une piété exemplaire et en demandant à être inhumé dans l’Abbaye de son enfance.

TABLE  DES MATIЀRES
Approbation………………………………………………….ii
Dédicace…………………………………………………….iii
Remerciements………………………………………………iv-v
INTRODUCTION……………………………………………1-5

CHAPITRE I: PRÉSENTATION DE L’AUTEUR…………..6-13
1.1    L’homme……………………………………………..6-7 
1.2    Ses œuvres……………………………………………7-9
1.3    L’œuvre choisie : Britannicus ........................................9-13

CHAPITRE II: LES THЀMES PRINCIPAUX……………….14-33
2.1    La soif du pouvoir ……………………………………14-17 
2.2    L’amour…………………………………………………17-23
2.3Les frères- ennemis……………………………………24-26
2.4Les angoisses…………………………………………..27-32
2.5Le maître absolu……………………………………….32-33

CHAPITRE III : LES THЀMES SECONDAIRES……………34-46
3.1La tyrannie……………………………………………..34-35
3.2La jalousie…………………………………………35-38
3.3L’opposition des passions…………………………..38-41
3.4La Méchanceté……………………………………….41-44
3.5La Mort……………………………………………….44-46
   CONCLUSION…………………………………………..47-49
   RÉFÉRENCES……………………………………………50-51
  BIBLIOGRAPHIE………………………………………….52
  SITOGRAPHIE……………………………………………...53

L’INTRODUCTION.
Le titre de ce mémoire est « Une étude thématique de Britannicus de Jean Racine.
Britannicus écrit en 1669, est une pièce de théâtre tragique. Britannicus est la deuxième grande tragédie de Racine. Cette pièce de théâtre est de courant littéraire qu’on appelle « Le classicisme »
Le classicisme est une  courant littéraire qui s’intéresse à la nature humaine ou le comportement de l’homme et non pas à la description des passages. C’est un courant littéraire qui prétend imiter la  nature (cf. Littérature française à la première vue, panorama de la  littérature française du moyen Âge à nos jours par Simeon Olayiwola). En effet, c’est l’évolution du théâtre pendant le 17e siècle qui aboutit à la mise en place progressive des règles. Ces règles sont formulées par les théoriciens tels La Mesnardière qui écrivent poétique en 1639, d’Aubignac, l’auteur de la pratique du théâtre publié en 1657 et le père Rêne Rapin auteur de Réflexions sur la poétique d’Aristote publie en 1674.
Voyons la règle des trois unités du théâtre classique :
•Unité de temps : L’art doit respecter la règle des vingt-quatre heures. Il faut placer l’action dans une durée proche du temps vécu.
•Unité de lieu : la scène que le spectateur a sous  les yeux représente un lieu unique. L’action doit se concentrer dans ce lieu unique pour les raisons identique de vraisemblance.
•Unité d’action : il faut concentrer l’action du public sur une seule intrigue supprimer toutes les actions secondaires.
D’autres règles existent dans le théâtre classique.
•Le classicisme est guidé par d’autres conventions théâtrales qui proviennent, bien sûr, des dites particularités.
•L’art Poétique, 1674 de Boileau, est un ouvrage composé de quatre livres dont le premier et le quatrième posent des questions d’esthétique générale avec le  second et le troisième qui étudie les genres mineurs et les grands genres, essaie de fixer une étiquette très stricte pour que les écrivains se soumettent aux règles. Il présente une théorie complète de la tragédie classique.
« Mais nous, que la raison a ses règles engagé ;
Nous voulons qu’avec art, l’action se ménage ;
 Qu’en un lieu, qu’en un jour, un seul fait accompli,
Tienne jusqu'à la fin du théâtre rempli.
(cf. Lagarde et Michard, le XVIIe siècle, 1970, p.342)

Ce qu’il faut noter, d’ailleurs, c’est que les règles plaisent aux dramaturges car elles contribuent à une plus grande efficacité théâtrale.
Il existe aussi les particularités de la littérature classique doit se reposer sur les particularités suivantes.
•Respect pour les anciens, c'est-à-dire, la tradition gréco-latine
•Le culte des règles
•Le contrôle du style
•La morale : la littérature doit être utile, c'est-à-dire, comporter une intention moralisatrice pour édifier le public.
•La simplicité : ceci consiste en la clarté contrôlée (à travers les unités)
•La volonté et la lucidité : c'est-à-dire chaque auteur doit être lucide et raisonnable. Beaucoup d’importance doit être attachée à la lumière à la raison (cf. Boileau, Art poétique : « Aimez donc la raison ; que toujours vos écrits empruntent d’elle seul…)
•La nature et le naturel : la littérature classique n’admet pas d’imagination. L’écrivain doit aimer le beau et être contre tout excès et toute expression extraordinaire.
•Les préceptes technique et esthétique : il s’agit de la séparation des tons (sublime et grotesque) et des genres (tragédie et comédie).
•La réserve et la perfection : la littérature doit présenter le goût d’universalisation de l’expérience personnelle tout en évitant l’étalage du moi.
•L’art de la litote : l’intensité de la passion pour une autre personne doit être contrôlée. Il faut éviter une passion exagérée.
•Une esthétique normative : selon Boileau, « rien n’est beau que le vrai » il s’agit du culte du beau. L’écrivain est soumis aux règles classiques.             
            Au cours de ce travail, nous allons parler de la vie de l’auteur Jean Racine lui-même, c'est-à-dire la biographie- son éducation jansénistes et les débuts littéraires.
           Dans le premier chapitre nous allons voir la vie de jean Racine, ses œuvres et puis l’œuvre choisie, c'est-à-dire le résumé (chapitre par chapitre) de Britannicus.
         Dans le deuxième chapitre, nous étudierons les thèmes principaux à savoir la soif du pouvoir, l’amour, les frères- ennemis, les angoisses et finalement le maître absolu.
        Les thèmes secondaires qui sont la tyrannie, la jalousie, L’opposition des passions, la méchanceté et la mort seront analysés dans le troisième chapitre.
       Enfin, nous tirerons notre conclusion. Voyons maintenant le premier chapitre.

Subscribe to access this work and thousands more
Save
Overall Rating

0

5 Star
(0)
4 Star
(0)
3 Star
(0)
2 Star
(0)
1 Star
(0)
APA

Ugwu, A. (2018). Une Étude Thématique De Britannicus De Jean Racine. Afribary. Retrieved from https://afribary.com/works/une-etude-thematique-de-britannicus-de-jean-racine-9748

MLA 8th

Ugwu, Anderson "Une Étude Thématique De Britannicus De Jean Racine" Afribary. Afribary, 29 Jan. 2018, https://afribary.com/works/une-etude-thematique-de-britannicus-de-jean-racine-9748. Accessed 30 Nov. 2022.

MLA7

Ugwu, Anderson . "Une Étude Thématique De Britannicus De Jean Racine". Afribary, Afribary, 29 Jan. 2018. Web. 30 Nov. 2022. < https://afribary.com/works/une-etude-thematique-de-britannicus-de-jean-racine-9748 >.

Chicago

Ugwu, Anderson . "Une Étude Thématique De Britannicus De Jean Racine" Afribary (2018). Accessed November 30, 2022. https://afribary.com/works/une-etude-thematique-de-britannicus-de-jean-racine-9748